dimanche 8 février 2015

mardi 13 janvier 2015

Voyage typographique : Cahors #2


Boucherie Rue Nationale – Cahors

Ce qui m’attire dans cette enseigne c'est son côté vieillot, mais cette police d'apparence ancienne est en fait du Pretoria




Crée dans les années 1990 par le designer Paulo W  (un gaucho - un sudiste brésilien) de Recife,
Artiste multiple avec des intérêts dans de nombreux domaines, y compris la poésie (il a publié un livre numérique - Magical book - ), la culture des bonsaïs, la plongée et la conception graphique.

Au début des années 1990, il est devenu l'un des premiers artistes à produire et à exposer les œuvres produites sur les techniques numériques. Toujours d'inspiration 1900



Quant à l'origine du nom de la font, il s'agit de la capitale de l'Afrique du Sud : Pretoria.

De Recife à Pretoria notre voyage typographique continue



  


mardi 6 janvier 2015

Voyage typographique : Cahors #1

La typographie utilisée dans une ville peut-elle permettre d'y porter un regard nouveau ? Permet-elle d'en apprendre plus sur cette ville ? Bien sûr je ne parle pas de ces enseignes « banalisées » répandues sur l'ensemble du territoire français, mais bien des typos que nous ont laissées les peintres en lettre et autres enseignistes.

Pour commencer ce voyage une enseigne boulevard Gambetta (Les Champs-Élysées de Cahors)

 Une typographie typique des années 1950, créée par le designer français Roger Excoffon (1910-1983), créateur entre autre de la police Mistral.

Cette police est le Banco créée en 1951 pour la fonderie Olive à Marseille. Fonderie fondée en 1836 et acheter en 1978 par Linotype Compagny


 On retrouve d'ailleurs cette police sur un album de Bob Marley « Natty Dread » contenant le mythique  « No Woman, Don't Cry ».

De Cahors aux Caraïbes, ce voyage commence bien, non ?

mercredi 13 août 2014

Cahors blues 2014

0186_001

Bénévole pendant le festival, cela me permet de croquer un peu durant les concerts… la mise en couleurs est réalisée plus tard à la maison…Pas facile la boite d’aquarelle dans un festival.


Roadies
Jour de pluie pour l’installation de la scène.


0186_002
Vue du village : tentes blanches VIP, tentes rouges les buvettes…..

 


0186_003
0186_004
0186_005
Oui, je sais il s’agit d’Eric Burdon et non Burton…Concert très sympa pour des papys de plus de 70 ans…..

 

Nikki-hill

Croquis crayon sur place, encrage plus tard.

Enfin mon coupe de cœur de ce festival….

Pura Fé

dimanche 22 juin 2014

Croquis de la semaine du 16 au 21 juin 2014–Part 01

J’avoue j’ai eu la flemme de scanner au fur et à mesure mes croquis, donc voici en deux partie :

Toujours des croquis du quartier de Lamothe à Cahors

Cahors-Lamothe

Mots clés Technorati :
cahors Banlieue-lamothe

 

Puis un petit tour dans une de mes rues préférées de Cahors du côté du conservatoire

Vue sur le Lotcahors petite rue ecole de musique

 

Des vues du paysage du causse de Labastide-Murat depuis le parking du carrefour market.

Paysage à spirale à labastide-muratLabastide-murat02

et enfin (pour cette fois-çi un portrait mécanique d’une twingo

Twingo02Twingo01

samedi 14 juin 2014

Groupes d’ados au parc Tassart de Cahors

A l’ombre mais toujours connectés, tels sont les ados en 2014…

ado01

ado02ado03

 

Groupements éparses à l’intérieur du Parcado04

lundi 9 juin 2014

Cahors : quartier Lamothe-Bellevue

Rue Wilson ChurchillCahors_rue Paul Eluard02Cahors_rue Paul Eluard01
Quartier résidentiel de Cahors
Croquis réalisés sur place, encre noodle’s et feutre à alcool gris

dimanche 25 mai 2014

Semaine du 19 au 25 mai

des teens agglutinés au palais de justice
Teens au palais
des rochers….
Rochers au feutre
Des études équestres…
Etudes equestres & Intermarché




et une découverte : stanislav Szvkalski (1893-1987)







dimanche 27 avril 2014

Les zones blanches

« En ville, dans un lieu laissé à l’abandon, repéré au préalable sur une carte et choisi pour son isolement au sein même du tissu urbain, s’attacher à décrire ce que l’on y voit ».
Philippe Vasset décrit ainsi les zones blanches dans son ouvrage en 2007.
Appliquons ce principe à Cahors et au croquis :
Terrain vague
La ville s'arrête ICI